Les 18 et 19 Octobre 2016, les importants coefficients de marée dans le Golfe de Gascogne ont généré un mascaret se propageant vers l’amont de la Garonne et de la Dordogne.

Une expérimentation commune entre l’université de Bordeaux, l’université de La Rochelle et le laboratoire GET (Géosciences Environnement Toulouse) a été mise en place à Podensac en Gironde ayant pour but de mesurer les hauteurs d’eau via différents systèmes instrumentaux.

L'équipe HyDrones a pu se joindre à l'expérimentation et a ainsi effectué le premier vol du prototype #MK1. Plusieurs autres instruments étaient déployés sur le site de mesure: une bouée GNSS, un capteur ADCP, de la photogrammétrie par drone, un lidar fixe et un système de réflectométrie GNSS. L'inter-comparaison entre ces instruments a été une excellente opportunité pour évaluer les performances du système HyDrones.

Prise vidéo du 18 octobre lors de la mesure du mascaret à Podensac (Gironde)

 

A présent le même phénomène observé par le système HyDrones

L'instrument HyDrones #MK1 a été embarqué sur drone (fourni et piloté par Airborne Concept) et s'est positionné en vol stationnaire à environ 5 mètres de la surface. Cette configuration de vol a permis d'échantillonner parfaitement la surface de l'eau au centre de la Garonne lors du passage du mascaret, sans être pollué par la propagation de vagues se réfléchissant sur les berges. Dans la figure ci dessous, l'acquisition des données a débutée depuis 25 minutes et inclut le "calme" précédant l'onde de mascaret.
(Pointez la souris sur la figure suivante pour voir apparaître les mesures)

L'onde du mascaret a atteint une amplitude de plus d'un mètre, se propageant à une vitesse d'environ 15 km/h avec une période de près de 3 secondes.